Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Rowena CORY DANIELLS - The Outcast Chronicles, book 1 : Besieged

com

Outcast-1Illustration de couverture : Clint Langley

Edition : Solaris

Paru le : 26/06/2012

ISBN : 978-1781080115

Nbr de pages : 672

Prix constaté : 7€

 

 

Résumé :

Sorne, the estranged son of a King on the verge of madness, is being raised as a weapon to wield against the mystical Wyrds. Half a continent away, his father is planning to lay siege to the Celestial City, the home of the T En, whose wyrd blood the mundane population have come to despise. Within the City, Imoshen, the only mystic to be raised by men, is desperately trying to hold her people together. A generations long feud between the men of the Brotherhoods and the women of the sacred Sisterhoods is about to come to a head. With war without and war within, can an entire race survive the hatred of a nation?

Ce que j’en ai pensé :

  Rowena Cory Daniells est une auteure que j’affectionne beaucoup mais dont vous n’avez probablement jamais entendu parler, vous, lecteurs francophones, aucuns de ses romans n’ayant été publiés à ce jour en France. Et c’est franchement très dommage, parce que la dame a tout d’une grande ! Je la rapprocherais de Robin Hobb (excusez du peu !) par le style humaniste et qui fait la part belle aux sentiments des personnages. Sa dernière trilogie « Outcast », reprend les thèmes chers à son cœur : un panaché de protagonistes aux mœurs très différents, faisant face à des luttes de pouvoir, dans un univers mêlant magie et intrigues de cour. On retrouve tous les bons ingrédients d’une épopée fantaisiste : de l’amour, de l’aventure, des intrigues politiques, des complots… Bref, on ne s’ennuie pas une minute tout le long de ce premier tome d’une richesse incroyable.

  Si l’univers met en place un système de magie, il est loin des codes traditionnels du genre. Dans « Outcast », seul un peuple est capable d’user de celle-ci à sa guise et, comme de bien entendu, ils sont méprisés du reste du monde. Les T’En, albinos aux yeux rouges, vivent en dehors du Royaume de Chalcedonia, organisés en un système de castes complexes qui divisent hommes et femmes en deux groupes. Ceux-ci ne peuvent faire usage de la magie de la même manière et c’est donc tout naturellement qu’un ordre matriarcat s’impose, les femmes étant plus puissantes. Je vous laisse imaginer les problèmes et frictions qui en découlent, le rang social revêtant un intérêt particulier… De l’autre côté, en Chalcedonia, le roi rêve de grandeur, et se verrait bien écraser les T’En pour mieux les contrôler. Mais celui-ci n’est pas aussi sain d’esprit qu’il voudrait le laisser croire et lorsque sa femme met au monde un enfant T’En, les rouages du destin se mettent en marche…

  Difficile de vous offrir une vision d’ensemble des intrigues de ce premier tome, celles-ci étant fort nombreuses et complexes. Les enjeux et complots sont légion, Rowena Cory Daniells peaufinant son univers dans les moindres détails. La narration alterne les points de vue entre les différents personnages, de sorte que le lecteur jouisse d’une vision d’ensemble des desseins de chacun. Les relations entre les personnages revêtent le caractère le plus important de la trame, avec des personnages qui se croisent au fur et à mesure des années passant. Car, oui, l’autre qualité de l’auteure, c’est de faire évoluer ses personnages dans le temps (plus d’une dizaine d’années s’écoulent). On les voit ainsi changer, s’affirmer ou au contraire laisser la rancune et la haine envahir leur cœur. C’est une des choses que j’apprécie chez cette auteure, cette absence de manichéisme chez ses héros. Bref, c’est prenant, vivant, riche en émotions diverses, et écrit par une jolie plume, que demander de plus ? Le petit bémol que je pourrais faire à ce cycle, c’est d’avoir une myriade de personnages avec des noms aux consonances plus ou moins pareilles, de sorte que l’on s’y perd assez souvent. Rien de bien méchant. Mon conseil : mettez-vous à l’anglais !

 

Verdict : Avec les honneurs

3

 


 


Print
Repost

Commenter cet article

Freelfe 08/04/2013 21:55


Eh bien, je dirais que j'ai les bases. J'ai lu plusieurs livres en VO mais je suis loin d'être une experte !

nymeria 14/04/2013 17:13



Ca peut être un peu rebutant pour un novice parce qu'il est long surtout. Du coup, on peut avoir envie de laisser tomber. N'hésite pas à te faire une idée du style avec l'extrait sur amazon. ;)



Freelfe 25/03/2013 18:34


Pas de traduction a venir ? Car ce livre me tente bien et j'aime beaucoup lire en VO mais j'ai peur que le niveau soit trop élevé pour moi^^

nymeria 03/04/2013 23:42



Non, rien à l'horizon apparamment (j'ai même posé la question à l'auteure).


Ca dépend de ton niveau, moyen ou juste des bases ? Là, ça risque d'être difficile parce le bouquin est assez épais et niveau écriture ce n'est pas comparable au YA par exemple. Perso, je trouve
que ça se lit super bien, mais apparemment tout le monde n'est pas toujours du meme avis... * sifflote* Pour te faire un avis, tu peux lire le début sur amazon.com. Tu pourras
voir le niveau comme ça !



Véro. 24/03/2013 19:24


Voilà bien une chose que je n'ai encore jamais faite, lire en VO ... bravo !

nymeria 03/04/2013 23:23



Ah bon ? C'est marrant, je te verrais bien lire en vo pourtant ! ^^ J'aime bien lire en anglais, plus j'en lis, plus j'aime en lire. Et parfois le texte passe mieux en plus. Et en prime, les
bouquins sont moins chers. C'est tout bénef !



Miguala 22/03/2013 08:52


Il a l'air génial ce livre!


Le niveau d'anglais est difficile?

nymeria 03/04/2013 23:20



Difficile, non. Je dirai moyen. Si on maitrise assez bien l'anglais, ça se lit bien. Je n'ai pas rencontré de difficultés particulières, l'auteure a une plume abordable. Mais plus on lit en vo,
plus ça parait facile je crois.


En tout cas, yep, il vaut le détour, dommage que l'auteure ne soit pas publiée en France !