Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Chris EVANS] - Les elfes de fer, tome 2 : Les flammes du désert

com

leselfes2Titre original : Iron Elves, book 2 : The Light of Burning Shadow (2009)
Éditeur : Fleuve Noir
Paru le : 09/06/2011
Nbr. de pages : 298
ISBN : 978-2-265-09081-1
Prix constaté : 22€
Site dédié : http://www.leselfesdefer.net/
 
Résumé :
À la tête de son nouveau régiment des Elfes de Fer, Konowa part en quête de la Bibliothèque Perdue de Kaman Rhal dans le désert de l'Hasshugeb. Mais là aussi, la révolte contre l'Empire gronde chaque jour davantage. Konowa et ses compagnons s'enfoncent au cœur des sables, affligés d'une nouvelle malédiction : les morts marchent dans leurs pas...
Et si la Souveraine des Ombres n'était pas la seule adversaire à prendre en compte ?
Et si Konowa allait devoir, une fois encore, remettre sa loyauté en question ?
 
Ce que j’en ai pensé :
  Si le premier tome m’avait laissée quelques doutes quand au développement de l’intrigue qui pouvait sembler un peu convenue, ce deuxième tome tient, quant à lui, toutes ses promesses.
 
  De nouveaux enjeux voient le jour, ainsi que de nouveaux ennemis, et les liens entre les personnages se resserrent et se développent astucieusement dans ce second tome. Nous avions quitté les elfes de fer en mauvaise posture, le serment les liant au-delà de la mort. L’intrigue de ce second tome débute à peine quelques semaines plus tard, et de nombreuses tensions et rivalités voient le jour. Il est intéressant de remarquer que Chris Evans a d’ailleurs privilégié les relations entre les personnages, là où dans le premier tome, il privilégiait l’aspect militaire de l’intrigue. Si les combats sont toujours présents, ils sont beaucoup plus discrets et servent plutôt de support à l’avancée de l’intrigue.
 
  L’humour pince-sans-rire est lui aussi toujours présent en la personne de Yimt, qui décidément possède un sens de l’humour bien particulier. Celui-ci apporte une touche de bonne humeur à ce roman où intrigues politiques et sociales s’entremêlent allègrement. Autre point positif à saluer, Chris Evans a choisi de focaliser l’intrigue de ce deuxième tome sur Alwyn, second rôle qui prend de l’ampleur dans « Les flammes du désert ». Konowa, notre héros, étant quant à lui, un peu mis de coté (ainsi que la romance Konowa-Visyna qui n´apportait pas grand-chose de plus à l’intrigue). 
 
  Si Yimt, nain gouailleur et cuisinier de mets improbables, reste mon personnage préféré, j’ai vraiment apprécié les diverses évolutions des personnages, que ce soit Alwyn ou même le prince Tykkin, qui ne nous apparaît plus aussi insupportable qu’avant. De nouvelles facettes sont explorées, et on sent pleinement que les personnages évoluent (la souveraine des ombres reste, par contre, toujours aussi mystérieuse). De plus, de nouveaux mystères viennent se greffer aux anciens, notamment à propos de Rallie, l’énigmatique scribe.
 
  En bref, un tome moins axé sur le génie militaire à la faveur des rapports entre les différents personnages. La fin, assez abrupte et pleine de rebondissements, donne furieusement envie d’enchaîner avec le troisième et dernier tome des Elfes de fer.
 
Ma note : 4/5

Print
Repost

Commenter cet article