Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Wally LAMB] - La puissance des vaincus

com

la-puissance-des-vaincus.gif

Titre vo : I know this much is true (1998)
Broché paru le : 20 avril 2000
Editeur: Belfond
ISBN : 2-7144-3670-6
Nb. de pages : 656
Prix constaté : 20€
Existe en poche chez Pocket


Résumé :
12 octobre 1990, Thomas Birdsey entre dans la bibliothèque de Three Rivers, Connecticut, et se tranche la main : un acte de protestation contre l'intervention militaire américaine en Irak, qui précipite son internement dans un hôpital psychiatrique très répressif. Son frère jumeau Dominick décide de tout tenter pour l'en faire sortir.
Depuis des années, Dominick porte à bout de bras Thomas, terrifié par le mélange d'amour et de haine que lui inspire ce double négatif de lui-même...
Mais, pour le sauver, avec l'aide de la psychiatre de Thomas, Dominick va accepter de fouiller dans leur passé d'enfants illégitimes, maltraités par leur beau-père, et de relire l'histoire familiale, jusque sur les traces d'un terrible grand-père sicilien...

C'est là, dans les douloureux secrets d'autrefois, que Dominick va enfin trouver des réponses à la folie de son frère et exorciser ses propres démons...

Ce que j’en ai pensé :
   Que dire de ce roman foisonnant de plus de 700pages ? Peut être que j’ai tout simplement adoré !


   L’histoire de ces 2 frères jumeaux pourtant si différents dont un glisse lentement vers la folie m’a tenue en haleine le long de ces nombreuses pages, sans jamais m’ennuyer une seconde. (ce qui m’arrive assez souvent pourtant). Car c’est là que l’auteur a su être brillant en nous offrant plusieurs récits en 1.


   En effet, le récit jongle habilement avec de nombreux flash-back entre l’enfance de 2 frères et les débuts de la folie, leur beau-père qui prendra en grippe Thomas et passera son temps à l’humilier  puis on remonte encore plus loin dans la généalogie de la famille avec ce grand-père émigré sicilien que leur mère portait aux nues et qui finalement n’était pas si parfait que ça, loin de là …Une aura de mystère plane sur la genèse de leur famille : qui était leur père ? Pourquoi en savent ils si peu sur leur grand-père ? Autant de questions qui trouveront réponse au fur et à mesure du récit.
On est tour à tour touché, révolté ou ému par cette galerie de personnages que dresse avec délicatesse et concision l’auteur. Wally lamb a su habilement imbriqué les vies de ses différents personnages qui sont tous liés d’une manière ou d’une autre.


  J’ai particulièrement aimé le récit de la vie du grand-père émigré qui recouvre une dimension un brin fantastique avec ses vieilles coutumes des petits patelins siciliens.
La fin, logique, bien que triste, clôt magnifiquement ce roman qui marquera longtemps son lecteur. Une petite perle.

En conclusion :
Un beau roman, aux personnages fouillés. Une grande palette de sentiment nous traverse à sa lecture. Une merveilleuse chronique familiale, parfois émouvante souvent cruelle. Une réussite.

 

Verdict : Nuit blanche

coeur

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Livraison 13/12/2010 01:26



20 chroniques de retard


Moi ça a dû m'arriver une fois ou deux depuis le début du blog d'être en retard d'une chronique ^^ Quand je termine la lecture, je suis assez pressée d'écrire mon ressenti... mais parfois je
commence un autre livre avant d'avoir écrit la chronique du précédent, c'est vrai :D



Livraison 09/12/2010 20:01



Je suis d'accord avec tout ce que tu dis ! C'est pour ça que je me dépêche de rédiger mes chroniques dès la fin de mes lectures... et que je suis heureuse de pouvoir les relire : elles m'aident
énormément à me remémorer ce que j'ai pu ressentir au moment de la lecture (me demande comment j'ai pu vivre sans blog ^^).



nymeria 12/12/2010 21:55



C'est vrai que c'est bien pratique d'avoir un blog, ça aide pour le suivi lecture ! Par contre, je n'arrive jamais à
être à l'heure sur mes billets, les lectures s'accumulent et après j'ai bien du mal à écrire mes chroniques (même si je prends des notes à chaud pour me souvenir). Tu arrives à rester à jour toi
?


...ha ! mon dieu, je viens de compter, j'en ai 20 en retard !



Livraison 06/12/2010 00:25



Il y a quelques années j'ai lu ce roman, je l'ai aimé... et c'est à contrecoeur que j'avoue que j'ai du mal à m'en souvenir ! Sur le moment pourtant je pense qu'il m'avait marqué, mais que dire
d'un livre qui ne laisse presque aucune trace malgré des impressions si positives au moment de sa lecture ?



nymeria 08/12/2010 23:12



Ca m'arrive souvent aussi. C'est le grand problème d'enchainer trop de lectures. Même si certains livres m'ont plu, si ça fait trop longtemps que je les ai lu, je ne pourrais pas les chroniquer
(à part dire, j'ai aimé ! ) Et puis, ça n'est pas toujours évident d'être inspiré, non ?