Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Victor DIXEN - Le cas Jack Spark tome 4 : Printemps Humain

com

jack-spark-4Broché paru le : 20 avril 2012
Editeur : JC GAWSEWITCH
ISBN-10: 2350133206
Nbr de pages : 420
Prix constaté : 22.90€

 

Résumé :

Tous les contes de fées ont une fin ...

Voilà un siècle que le Président-Mentor Jack Spark règne sur Concordiapolis, mégalopole utopique où les hommes coexistent avec les créatures fantastiques. Mais aujourd'hui, cet équilibre fragile est sur le point de se briser.

D'un côté, 1% de privilégiés : les Fés immortels. De l'autre côté, 99% d exploités : les humains surendettés.

Ce que j’en ai pensé :

  La trilogie du cas Jack Spark m’avait vraiment plu de par son ambiance qui s’obscurcissait au fur et à mesure des tomes, ses personnages atypiques, mais surtout l’inventivité de son monde. Celle-ci se finissait en apothéose, et j’ai été de prime abord étonnée d’apprendre qu’il y aurait une suite (que pouvait-il arriver de plus ?), mais en fait ce quatrième tome prend place bien des années plus tard et les héros du roman ne sont plus directement les jeunes de Red Rock mais bien leurs descendants. Tout est donc lié et on retrouve des allusions de-ci de-là à ce qu’il est advenu de Mary-Ashley, Ti-Jean et les autres. Jack Spark reste une figure lointaine, en quelque sorte présente et absente, et très vite la curiosité vient nous pousser à aller plus avant dans le roman.

  Le ton est résolument SF avec son monde futuriste décrit avec moult détails qui font tilt, on s’imagine très facilement ce futur se construire sous nos yeux, j’ai adoré !  Concordia est une cité révolutionnaire créée après l’accord passé entre les humains et les fés, et le système en place, loin d’être idyllique, dévoile rapidement des failles et les injustices se multiplient. Certaines de ces inégalités ne sont pas sans rappeler le sort  réservé aux femmes dans notre monde, la parité étant loin d’être respectée. Il flotte par ailleurs un air de crise et de révolte qui font écho à notre monde. Ce qui apporte du coup, beaucoup de réalisme au récit. J’ai trouvé « Printemps Humain » très abouti de côté-là, très bien construit, avec des enjeux cohérents et intéressants, on sent que l’auteur s’est beaucoup interrogé sur l’avenir du monde de Jack Spark.

  Par contre, malgré un univers et une intrigue très prenants, j’ai un peu regretté la quasi-absence de Jack, Sinead et les autres, bien que ça tombe sous le sens finalement. D’un côté, ça relance la trame et ça apporte du sang neuf au roman, d’un autre côté forcément, on regrette de ne pas retrouver les personnages auxquels on s’était attaché à travers la trilogie ! Le tome alterne les chapitres entre deux personnages clés : Caleb et son fils Tiago, et nous offre une vision globale du futur. On y retrouve aussi nos «amis » les fés avec Carabosse & cie, qui comme de coutume, ne sont jamais bien loin des ennuis… Le récit est très rythmé, la population humaine gronde et s’insurge contre les agissements fés et la guerre finit par éclater. On ne s’ennuie donc pas une seconde à la lecture de ce quatrième sombre et dantesque, qui conclut très bien cet univers hors du commun.

 

Verdict : Bonne pioche

pasmal


Print
Repost

Commenter cet article