Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Kyung-Sook SHIN] - Prends soin de maman

com

prends-soin-de-mamanParu le : 24/03/2011
Éditeur : Oh ! éditions
ISBN : 978-2-915056-95-2
Nb. de pages : 266

Pour lire un extrait, c'est ici !


Résumé :
Le jour où Sonyô disparaît, égarée dans la métropole, ses enfants, devenus adultes, voit un abîme s'ouvrir devant eux.
Ensemble, ils se démènent pour la retrouver. Et, chacun à son tour, ils explorent ce lien unique qui les liait, les lie encore, avec celle qui leur a donné le jour. Les attentions quotidiennes, au village où ils ont été élevés, les espoirs que leur mère plaçait en eux, son soutien indéfectible... Eux qui sont partis vivre leur vie, laissant derrière eux cette femme uniquement préoccupée de leur bonheur, se heurtent à son absence.
Au vide auquel elle les confronte. Au vertige de la disparition... Un hommage bouleversant à l'amour maternel, unique, universel et absolu.

Ce que j’en ai pensé :
  « Prends soin de maman » est un roman bouleversant, qui m’a ému comme jamais. Une fois ce roman refermé, je n’avais qu’une envie : prendre ma mère dans mes bras et la remercier pour tout ce qu’elle fait. Dans une vie qui va à cent à l’heure et, où l’on remet toujours tout à plus tard en se disant « il sera bien assez temps demain », on oublie facilement l’importance qu’occupe nos proches dans notre vie. Ce roman agit comme un électrochoc : peut être demain sera-t-il trop tard...

  Sonyo, maman de quatre grands enfants, se perd dans la capitale lors d’un déplacement. C’est la panique dans sa famille. Les jours passent et ils n’ont toujours aucune nouvelle. Arrive alors une grande remise en question de la part de chacun de ses proches. Ses enfants d’abord, qui regrettent chacun à tour de rôle leur négligence envers leur mère; son mari, souvent absent, mais aussi sa belle-sœur qui ne cessait de la rabrouer.

  Le roman est composé de quatre courts chapitres, chacun consacré à un membre de la famille de Sonyo : son fils aîné, sa fille aînée, son mari et enfin Sonyo elle-même. La narration peut être un peu déstabilisante car elle alterne entre le « je » et le « tu » que l’on ne voit pas souvent en littérature. Ce roman m’a d’ailleurs rappelé un autre roman qui employait la deuxième personne du singulier, il s’agit de « Un jardin sur le ventre » de Fabienne Berthaud qui abordait le même thème : les relations mère-enfants. Si ce dernier était magnifique, « Prends soin de maman » n’a rien à lui envier. Si l’on passe outre la narration déstabilisante de prime abord et que l’on se concentre sur l’histoire, on ne peut qu’être charmé, ému, remué. Les qualificatifs ne manquent pas tant ce roman est riche en émotions. Chaque personnage fait appel à sa mémoire et se remémore des petites anecdotes de la vie quotidienne concernant leur mère/épouse et se rend compte qu’il n’a pas porté beaucoup d’attention à cette femme, qui leur a pourtant consacré sa vie, sa santé.

  Les références culturelles jalonnent le roman. Notamment une scène où le grand frère se remémore que sa sœur a un jour refusé de lui nettoyer ses chaussures. Il faut savoir que dans la plupart des pays asiatiques, les femmes de la famille sont sensées nettoyer les chaussures des mâles de la famille chaque soir en signe de respect. Il est aussi souvent question de fêtes coréennes (celle des ancêtres) ou de plats traditionnels, le dépaysement est donc assuré.

En conclusion :
  Enfin, vous l’aurez compris, j’ai été conquise par ce roman qui m’a chaviré par son sujet traité avec pudeur et justesse, et qui m’habitera longtemps. Un roman sur l’amour parent enfants, sur la place de nos « anciens », sur l’importance des relations familiales. Souvent triste mais surtout incroyablement lumineux, « Prends soin de maman » est une perle de la littérature coréenne. Alors s’il vous plait, prenez soin de maman !

Ma note : 4.75/5 th 007

Un immense merci à Partage Lecture et aux éditions Oh! pour cette merveilleuse lecture !

Print
Repost

Commenter cet article

Wax 01/05/2011 10:03



Le sujet a l'air intéressant ! La disparition de la mère me fait penser à une scène d'un film -mais j'ai oublié son nom T_T-. La fille et le père paniquent totalement et se mettent à penser au
pire, eux qui l'avaient toujours considéré comme un "meuble"



nymeria 02/05/2011 15:24



Tiens! ca me dit quelque chose aussi ce film Malheureusement, la femme est souvent peu considéré dans les
campagnes asiatiques. Visiblement en Corée, c'est la même chose. En tout cas, pour mon premier roman coréen, j'ai eu de la chance de tomber sur un très bon titre ! \o/ Bises Wax



Ameni 30/04/2011 23:38



Ta critique donne envie de le lire ! Je me note le titre quelque part !



nymeria 02/05/2011 15:19



Merci, c'est gentil J'espère qu'il te plaira. Merci de ta visite et de ton commentaire !



didi8921 30/04/2011 23:22



il a l'air assez intense ce livre, riche en émotions ! je le note ! Beijinhos



nymeria 02/05/2011 15:18



Oui, "intense" c'est bien le mot. J'espère que tu auras l'occasion de le lire, je ne pense pas que tu seras déçue. Merci de ta visite, beijinhos tambem !