Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Seichô MATSUMOTO] - Tokyo Express

com

tokyo-express.jpegÉdition Philippe Picquier (192p)

Résumé :
Les cadavres d'un obscur fonctionnaire et d'une serveuse de restaurant de Tokyo sont découverts sur une plage de l'île de Kyushu. Conclusion : double suicide amoureux par empoisonnement au cyanure. Mais deux détails attirent l'attention des enquêteurs. L'homme est resté seul six jours dans un hôtel et un seul ticket de la voiture-restaurant du train est retrouvé dans sa poche. Le couple n'a donc pas voyagé ensemble. Lorsqu'il apprend que le mort travaillait dans un ministère où une affaire de corruption est sur le point d'éclater, l'inspecteur Mihara estime qu'il y a eu crime. Pour détruire l'alibi d'un suspect, il se met à étudier minutieusement les horaires de chemins de fer...

Ce que j’en ai pensé :
Reconnu comme un incontournable du roman policier au Japon, j’ai arrêté mon choix sur ce livre pour commencer mon challenge In the Mood for Japan.

  Je dois dire que Tokyo Express est un bon roman, bien que très classique. L’enquête, que l’on suit pas à pas à travers les yeux des deux inspecteurs sur l’affaire, est plutôt bien menée et assez ingénieuse. On suit le raisonnement de Mihara, s’accorde avec lui sur les failles de l’enquête, se pose les mêmes questions que lui. Toute l’intrigue repose sur l’emploi du temps (4 minutes cruciales) et les transports en commun que les supposés suicidés auraient pris. Et peu à peu, on démonte l’alibi du suspect, sur ce point la narration se montre particulièrement innovante. Le travail de l’auteur est pointilleux tout est décortiqué dans les moindres détails. Ce qui n’est pas sans rappeler un certain détective Conan par certains aspects. Néanmoins, tout cela reste classique et l’intrigue n’est suivie que du point de vue de la police, ce qui rend le récit très linéaire. Il faut garder à l’esprit que Tokyo Express date de 1957, ce qui justifie son classement en « incontournable du roman policier », car un des premiers romans du genre au Japon.

En conclusion :
Une bonne petite lecture, pas mémorable cependant, le récit étant beaucoup trop linéaire et l’intrigue se révélant correcte, sans plus. Les personnages ne sont pas des plus charismatiques non plus…Tokyo Express date, et ça se sent. A lire si vous êtes curieux (comme moi) de lire l’un des premiers romans policier du Japon.


Verdict : Bonne pioche

4


Lu dans le cadre du Challenge « In the Mood For Japan » 1/12

Print
Repost

Commenter cet article