Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Samuel DELAGE] - Code Salamandre

com

code-salamandreBroché paru le : 6 octobre 2011

Editeur :  Belfond

Collection : Thriller

ISBN  : 978-2-7144-5150-7

Nb. de pages : 312

Où passer commande ?

logo librairiedialogues-fr blanc1

Résumé :

Y van Sauvage, expert en art et commissaire-priseur, mer fortuitement la main sur un itinéraire crypté conduisant à un dépôt royal.

Il se lance alors, en compagnie de Marion, une jeune étudiante à la Sorbonne, dans la résolution d'une énigme qui leur fera encourir les plus grands périls. Un jeu de pistes érudit qui se transforme en périple hallucinant, où l'horreur le dispute au merveilleux. Lorsque son professeur de l'Ecole du Louvre décède, Yvan Sauvage se retrouve légataire d'un secret prodigieux : le vieil homme était sur le point de déchiffrer un code menant à l'un des trésors les mieux gardés du règne de François Ier.
Yvan n'a alors de cesse de résoudre l'énigme. Marion entre dans son jeu, et le duo se lance avec une énergie farouche dans le décryptage des messages codés que recèlent les châteaux, statuaires et monuments édifiés par les architectes de l'époque, dont Léonard de Vinci. Puis ils explorent des itinéraires dont la cartographie occulte et étonnamment précise de la Renaissance a fixé le tracé. Tout à leur quête, les deux jeunes gens sont inconscients du danger qui les guette, tandis qu'un homme épie leurs moindres faits et gestes sous les ordres d'un mystérieux commanditaire.
La recherche érudite et la résolution du code Salamandre pourraient bien déclencher une traque sanguinaire...

Ce que j’en ai pensé :

  Après « Arrêt Wagram », premier roman où nous faisions la connaissance d’Yvan Sauvage, commissaire-priseur brillant et reconnu, Samuel Delage nous revient avec un roman historique qui lancera cette fois-ci notre héros sur les traces d’un mystérieux trésor lié à François Ier…

  Et c’est avec plaisir que l’on retrouve notre commissaire-priseur préféré quelques années après les faits d’ « Arrêt Wagram ». Désormais séparé de sa femme et de sa fille, meurtri par son passé, Yvan Sauvage nous apparait tout de suite comme un héros sympathique, plein de failles mais toujours à l’esprit curieux, curiosité qui l’emmènera au cœur d’un vaste jeu de pistes historique.  L’action qui nous balade entre Chambord et Fontaibleau est très bien menée, chaque indice nous conduisant vers un second, et ainsi de suite. L’auteur ayant visiblement fait de longues recherches sur le sujet, l’intrigue n’en ressort que plus cohérente et prenante, les amateurs de romans historiques et de cryptographie apprécieront. Les divers codes secrets cachés dans l’architecture des bâtiments où la fameuse salamandre fait son apparition, ont réussi à piquer ma curiosité, et dès lors à me plonger dans l’intrigue imaginée par Samuel Delage. Un roman qui donne furieusement envie de visiter de nouveau les divers monuments décrit, le tout avec un œil neuf.

  Pour ceux qui sont fan de codes secrets et de mystères historiques, sans pour autant avoir un esprit mathématique (comme moi),  sachez que vous n’éprouverez aucune difficulté de compréhension, l’auteur prenant bien soin d’expliquer ses recherches sans pour autant nous noyer dans des détails incompréhensibles et encombrants (comme dans les romans de Dan Brown par exemple). Car si l’intrigue historique est au cœur de « Code Salamandre », l’auteur en profite pour glisser habilement quelques références au polar dans le personnage d’Eddy (tueur obsessionnel qui fait froid dans le dos), et même un soupçon de romance entre Yvan et Marion. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la jeune femme, qui possède un passé lourd et dont j’espère avoir des nouvelles (peut-être) dans les prochaines aventures du commissaire-priseur.

  Un mot sur le style de l’auteur qui est toujours aussi fluide et efficace, la narration étant dynamique, sans temps mort. Mon seul regret, tout comme ce fut le cas pour « Arrêt Wagram », est la fin qui s’annonce peut être un peu trop rapidement et avec trop de facilité. Notamment avec la tante de Jane. Rien de rébarbatif cependant, et c’est avec plaisir que je retrouverai Yvan Sauvage pour ces prochaines aventures !

 

Ma note : 3.5/5

Un grand merci à l’auteur ainsi qu’aux éditions Belfond pour l’envoi de ce roman !

Print
Repost

Commenter cet article

Lady K 20/11/2011 21:25


J'ai l'impression que j'ai été un peu moins emballée par cette lecture, même si je l'ai trouvé très agréable ^^

nymeria 23/11/2011 18:03



J'ai bien aimé retrouver le personnage d'Yvan dont j'avais suivi les premières aventures. Ceci explique peut être cela ?