Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Natsuo KIRINO] - Out

com

out-copie-1.jpg

Broché paru le : 4 mai 2006
Editeur: Seuil
Collection: Thrillers
ISBN : 2-02-078953-1
Nb. de pages : 586 pages
Prix constaté : 21€

Résumé (4ème de couverture) :

Toutes les nuits, quatre femmes – Masako, Yoshié, Kuniko et Yayoi – remplissent des paniers-repas dans une usine de Tôkyô. Différentes, elles le sont, mais elles ont un point commun : qu’ils boivent, les trompent, les battent ou les abandonnent, leurs maris les traitent comme des objets sans intérêt maintenant qu’elles ont vieilli. Toutes vivent le malheur d’être femmes dans un pays qui leur reconnaît peu de droits. Un jour, ce qui devait arriver arrive : l’une d’entre elles, Yayoi, finit par étrangler son mari, Kenji. Pendant ce temps, l’ex-nervi Mitsuyoshi Sataké refuse l’amour d’une de ses entraîneuses. Et se trouve pris dans la spirale d’horreurs qui suit le meurtre de Kenji. Ainsi est lancée la dynamique terrifiante qui verra ces cinq personnages s’affronter dans une lutte à mort pour la liberté, l’amour, le pouvoir et l’argent.

 

Ce que j’en ai pensé :

Que dire…Vous avez entre les mains un thriller sanguinolent, tranchant. Deux adjectifs qui décrivent très bien ce livre, et qui vous obligeront à avoir l’estomac solide sous peine de franches nausées.
D’une vie banale voire quasi-ennuyeuse : tous les jours, à la chaîne emballer des paniers-repas, puis, le lendemain recommencer…A la maison, un mari qui dilapide tout votre argent, une belle-mère alitée dont il faut satisfaire le moindre désir, un fils qui ne prononce plus un mot. A l’usine, une rumeur qu’un violeur rôde sur le parking…Il faut pourtant continuer, emballer encore plus de plateaux-repas jusqu’à ce que …vous craquiez et étrangliez votre mari. Que faire ? Téléphoner à une collègue de l’usine bien sûr ! Celle-là même que l’on appelle « la patronne » et sur qui vous pourrez vous reposer. Oui mais voilà, après avoir embarqué le corps et  vous être rendue à votre travail pour ne pas éveiller les soupçons, il vous faut trouver le moyen de vous débarrasser définitivement du cadavre, qui attend sagement dans le coffre de votre voiture. Sur le parking de l’usine, celle-là même où vous travaillez et où rôde un violeur…Et pourquoi pas le découper ? Oui, mais voilà un corps d’homme, c’est lourd et il vous faut de l’aide. Pourquoi ne pas demander à cette autre qui travaille à l’usine avec vous et qui a besoin d’argent ? Et si quelqu’un vous surprenez en plein découpage ? Maintenant, plus moyen de retourner en arrière…

 

En conclusion :

Voilà un de ces thriller que l’on peut qualifier d’horrifique. Ici, point de serial-killer mais une brochette de personnages plus mesquins, vils et désœuvrés les uns que les autres. Fait plutôt rare pour être signalé, l’intrigue principale tourne autour de 4 femmes. Ces « héroïnes » n’ont point à rougir niveau horreur face à ces messieurs. A l’exemple d’un « Battle Royale », ce livre montre que, soumis à des situations extrêmes, les humains sont capables de tout et surtout du pire. Point de bons sentiments ici et pas de fin heureuse pour nos 4 héroïnes. Si vous chercher un thriller choc (et long!), et que vous n’êtes pas rebuté par beaucoup de sang et de membres tranchés, lancez-vous donc dans la lecture de Out.

ATTENTION ! : ambiance malsaine à souhait, et franchement, c’est vraiment très très glauque et sanglant. J’insiste, mais je le déconseille aux âmes sensibles. J’ai moi-même été écœuré par certaines scènes, c’était limite.

 

Verdict : Avec les honneurs

rock

Print
Repost

Commenter cet article

Océane 16/06/2010 11:52


J'avais envie de le lire et tu me donnes encore plus enviiiiie ;-)

J'ai plus que hâte maintenant
Voz'


avideslectures.over-blog.com 16/06/2010 18:10



J'espère que tu aimeras ! Et que tu ne seras pas écoeurée par l'hémoglobine.