Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Natsuo KIRINO] - Monstrueux

com

Kirino MonstrueuxÉditions Seuil (615p), Points (719p)
Titre original : Grotesque
Roman traduit du japonais à l’anglais, puis de l’anglais au français !

Résumé :
Deux prostituées, Yuriko et Kazue, viennent d'être assassinées à Tokyo.
Vingt ans plus tôt, les deux femmes étaient éduquées au lycée pour jeunes filles de K., un des établissements les plus réputés de la ville. Elles étaient jeunes et l'avenir qui les attendait ne pouvait être que radieux dans une société japonaise qui leur ouvrait les bras. Sauf que la vie n'obéit pas forcément au destin qu'on aimerait lui faire suivre. Cruauté, humour glacial et descriptions sans pitié, Monstrueux est un thriller qui hante son lecteur bien après qu'il en a tourné la dernière page.

Ce que j’en ai pensé :
  Sans pitié , c’est bien ce qui caractérise Natsuo Kirino face à ses personnages. Tout comme dans Out, dont j’ai fait la lecture en début d’année, Monstrueux ne ménage ni son lecteur ni ses personnages.
 
  L’auteure ne  fait pas de concessions avec ses personnages et c’est un roman dur et cruel qu’elle signe ici. Grotesques, comme le titre initial de ce roman, sont Yuriko et Kazue mais surtout la narratrice de l’histoire.
 
  Monstrueux est un thriller comme je les aime avec des « monstres » à figure humaine. Comme dans Out, les protagonistes de Monstrueux ne sont pas des tueurs en série ou de vulgaires assassins, non ici, Natsuo Kirino s’attaque aux jeunes filles de bonne famille qui sortent de ces grandes écoles et c’est toute l’institution scolaire qui ne retrouve éclaboussée. Comment des jeunes filles si différentes, de classes différentes, élevés de manière différentes en viennent à devenir ces monstres ? Notre apparence peut-elle décider de notre destin comme la belle Yuriko au destin sordide ? La réussite sociale et professionnelle vaut-elle que l’on s’avilisse jusqu’à tomber dans la déchéance ?
 
  Monstrueux est un roman dérangeant et angoissant au parfum de sordide mais qui curieusement captive. Thriller psychologique, ce roman est plutôt dense et aborde des sujets de société tabous au Japon. Natsuo Kirino parvient avec son style incisif et percutant à bousculer les poncifs du thriller. Roman écrit sur des femmes par une femme, le moins que l’on puisse dire c’est que Natsuo Kirino n’est pas tendre avec la gent féminine ! Dépravées, cruelles, arrivistes, celles-ci en prennent pour leur grade ! Moins bon que Out, ce roman de Natsuo Kirino est néanmoins une très bonne lecture qui a le mérite d’éclabousser les mœurs japonaises bien pensantes. Il fallait oser, Natsuo Kirino l’a fait. Et vous, quels monstres se cachent dans votre entourage ?

En conclusion :
Thriller psychologique angoissant, Monstrueux perturbe et subjugue par sa critique sous-jacente des mentalités japonaises. Natsuo Kirino, grâce à son style tranchant, bouscule les idées reçues sur le thriller. Un nom à retenir définitivement.


Verdict : Avec les honneurs

3


Lu dans le cadre du Challenge "In the Mood for Japan" (3/12)

Bon à savoir : La traduction qui a été faite du japonais à l’anglais puis remâché en français est franchement horrible. Des coquilles, des expressions qui ne veulent rien dire en français Au point on ça en est et vu le prix du livre, je pense qu’on serait en droit d’exiger une vraie traduction. Pas étonnant que tant de monde n’aiment pas les auteurs japonais. Ce ne sont pas ses pratiques qui gagneront des lecteurs. Autant le lire en anglais.

Print
Repost

Commenter cet article

Wax 24/01/2011 19:46



Hm je pense que l'intérêt des éditeurs n'est pas le même à la base. Philippe Picquier est un passionné de l'Asie et j'ai l'impression qu'il s'est entouré en conséquence, qu'il
tient à ce que les auteurs soient accessibles tout en étant en temps qu'éditeur "honnête" vis-à-vis des écrivains Oo. Dans le cas de Seuil, j'ai le sentiment qu'ils ont sent ie
bon filon ._. .


Et de rien, j'aime passer sur ton blog :) (et puis j'arrive à mieux parler que sur un forum, où je me perds très rapidement ^^").



nymeria 26/01/2011 13:31



Tout est bon pour faire de l'argent mais Seuil devrait quand même faire attention à sa réputation. Par contre, comme
tu le dis, on sent que chez Philippe Picquier, ils ont la passion de ce qu'ils font, c'est toujours très bien traduit (sans coquilles et super fluide). Heureusement qu'une telle maison d'édition
existe pour nous autres passionés de l'Asie !



Wax 19/01/2011 23:58



Dans Monstrueux, j'ai trouvé surtout que Kirino montrait le danger de placer la beauté sur un piédestal créant ainsi des créatures hideuses, qui pensent que tout leur est dû. Les hommes sont
passifs et ça établit aussi un certain rapport homme/femme. Et puis quand on approche la narratrice à cause de la mort de sa soeur, c'est terriblement glauque !


Pour la traduction, je suis d'accord avec toi et Seuil exagère vraiment. Ils devraient prendre un traducteur français - japonais. En plus pour un éditeur se contenter de traduction de traduction,
c'est vraiment limite... :/



nymeria 20/01/2011 14:22



Je suis d'accord avec ton analyse. C'est vrai que Natsuo Kirino écrit toujours des romans qui portent à la réfléxion. Elle aime bien choquer par des passages assez glauques et on en ressort
jamais indemne...J'aime beaucoup cette auteure.


Par contre, cette histoire de traduction est franchement un scandale. Seuil est tout de même un grand éditeur et pourrait faire un effort. Après tout Philippe Picquier qui
traduit principalement des romans asiatiques trouve bien des traducteurs japonais-français, alors pourquoi pas eux ?


En tout cas, merci beaucoup de ton passage et de ton commentaire, ça me fait très plaisir de pouvoir échanger des avis !