Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Mary McGARRY MORRIS] - Une douloureuse absence

com

une-douloureuse-absence2.jpgÉdition Belfond (306p), poche chez Pocket (309p)

Résumé :
La Grande Dépression leur a tout pris : leur maison, leur mère qui s'est enfuie en les abandonnant et leur père, qui doit parcourir les routes pour trouver du travail. Thomas, douze ans, doit veiller sur sa soeur Margaret, huit ans. Les dangers sont nombreux pour deux enfants qui vivent seuls sous une tente dans la forêt. 'On disait que c'était dur pour tout le monde, mais le gamin ne connaissait personne d'autre qui en soit réduit à vivre dans les bois'. .. Et Margaret qui ne veut rien entendre : pourquoi doivent-ils supporter la faim et le froid et refuser la charité ? Et, surtout, pourquoi leur mère ne revient-elle pas ? Thomas non plus ne comprend pas, même s'il entend parfois les gens parler de leur 'traînée de mère'. Ils ne peuvent qu'espérer. Que tout redevienne comme avant. Quand leur père les quitte aussi, les enfants se retrouvent à la merci d'une horde d'adultes menaçants auxquels ils tentent d'échapper en se lançant à la recherche de leur mère. La réalité pourrait ne pas être à la hauteur de leurs espoirs.

Ce que j’en ai pensé :
Mary McGarry Morris signe une nouvelle fois un roman poignant. C’est le récit douloureux d’un frère et d’une sœur qui, abandonnés par leur mère et délaissés par leur père qui doit fréquemment s’absenter pour trouver du travail, seront expulsés de leur maison et devront vivre dans les bois. Livrés la plupart du temps à eux- mêmes, ils devront faire face à la cruauté et la perfidie des adultes qui ne feront que leur mentir et les escroquer. Mais que peut-on attendre de la part d’étrangers lorsque votre propre mère vous abandonne ?  


  Une douloureuse absence est un roman émouvant et l’auteur déploie une nouvelle fois tout son talent quand il s’agit de décrire les sentiments humains. D’une plume intense, nous suivons avec empathie la destinée cruelle de ces deux enfants. Il y a beaucoup de pathos ici, peut être trop diront certains, mais on finit par s’attacher à Thomas et Margaret qui sont touchants. Un récit dramatique, classique peut être dans son pitch de départ, mais qui personnellement m’a bouleversé sans tomber dans le larmoyant. Et ça, c’est la vrai force de Mary McGarry Morris qui réussit à chaque livre à saisir son lecteur. Définitivement une de mes auteures préférées.

En conclusion :
Un roman poignant sur la perte de l’innocence d’un frère et d’une sœur durant la Grande Dépression. Margaret et Thomas sont attendrissants, le récit intense et l’intrigue bien menée. Mary McGarry Morris veut nous toucher et nous indigner, c’est réussi. Je recommande.

Les + :
- le regard que porte Thomas et Margaret sur le monde des adultes
- les sentiments sont décrits avec virtuosité et éloquence (surtout la perfidie des adultes)
- le contexte historique de la Grande Dépression
- un récit sans temps mort et concis

Les - :
- que cherchait la mère des enfants finalement ?

- certains trouveront le récit trop conventionnel

 

Verdict : Avec les honneurs

3

Print
Repost

Commenter cet article