Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Mary McGARRY MORRIS] - Un abri en ce monde

com

un-abri-en-ce-monde.jpgÉdition Belfond (451p)
Titre original : A hole in the universe

Résumé :
Après une peine de vingt-cinq ans de prison pour meurtre, Gordon Loomis rentre chez lui, dans son ancien quartier devenu le repaire des laissés-pour-compte. Pour l'entourer dans ses premiers instants de liberté, il retrouve son frère. Très vite, Dennis veut le meilleur pour Gordon : travail, relations, sorties... Trop vite : Delores, amie de longue date, l'étouffe sous ses prévenances ; Jada, sa voisine de 13 ans, lui donne plus d'ennuis que de réconfort. Après tant d'années passées derrière les barreaux, Gordon n'aspire plus qu'à une chose, être enfin seul. Mais il va rapidement apprendre que le monde est à peine moins redoutable que l'univers carcéral...

Ce que j’en ai pensé :

  Troisième roman que je lis de Mary McGarry Morris, peut être celui que j’ai le moins apprécié. Un faux air de Gran Torino avec un Gordon Loomis qui dès sa sortie de prison doit apprendre à vivre dans un quartier résidentiel envahi par les hispaniques des gangs. Authentique taiseux, Gordon n’aspire qu’à raser les murs et à se faire le moins remarquer possible…

  Encore un laissé pour compte. Ici, l’auteur exploite la réinsertion d’anciens détenus dans la vie active. Un portrait pas très flatteur d’ailleurs avec la suspicion des employeurs, des voisins, des collègues, etc.
 
   Gordon est d’ailleurs un type un peu antipathique et une fois de plus, on sent la volonté de l’auteur de ne pas prendre de parti avec ses personnages et à les présenter tels quels, avec tous leurs défauts et leurs failles. J’ai tout de même trouvé le personnage de Jada plus intéressant, cette jeune fille qui est obligée de fouiller les poubelles pour trouver de quoi se nourrir que sa mère junkie dilapide en doses…
 
  Et bien sûr, il y a Delorès, qui est une bonne poire et ne voit que le meilleur en chacun. Un roman sur les laissés-pour-compte bien sûr, mais aussi sur la dureté de la vie : prostitution drogue, réinsertion, chômage, infidélité ….Un abri en ce monde est un drame social mais aussi une dénonciation de cette Amérique disfonctionnelle qui écrase tous les marginaux et porte aux nues la réussite économique.

En conclusion :
D’une plume toujours aussi subtile, Mary McGarry Morris livre un portrait  féroce de la réinsertion des prisonniers aux Etats-Unis. Véritable drame social qui nous fait partager le quotidien de personnages paumés, Un abri en ce monde est un bon roman mais à mon avis pas les meilleur de l’auteur.

Verdict : Bonne pioche

4

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article