Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Mary McGARRY MORRIS] - Fiona Range

com

fiona-range.jpgÉdition : Belfond

Nbr de pages : 474


Résumé :
A Dearborn, Fiona Range a la réputation de n'en faire qu'à sa tête. Abandonnée à la naissance par sa mère, ignorée par son père présumé, incomprise par sa tante et son oncle - l'intègre juge Hollis -, Fiona est une rebelle qui a toujours eu du mal à trouver ses marques. A trente ans, cette instabilité chronique la mine, et elle décide de mettre de l'ordre dans sa vie. Mais un faux pas vient tout anéantir... Rejetée par sa famille et ses amis, Fiona se tourne vers de nouveaux alliés George, un garçon doux et effacé qui lui fait la cour Rudy, le fiancé de sa cousine Elizabeth, un nouveau venu dans la ville, lui aussi désorienté...
et Patrick Grady, celui qui nie si farouchement être son père. Ignorant toutes les mises en garde de prudence, Fiona, va s'acharner à apprivoiser cet homme asocial et déséquilibré, alcoolique, violent. Et, lorsqu'il s'avère que sa quête menace des secrets bien gardés, la jeune femme se trouve précipitée dans un abîme de passions et de violence, où la bonté le dispute à la noirceur, et les désirs inavouables aux pires trahisons qui peuvent être commises au nom de l'amour.

Ce que j’en ai pensé :
   Nous suivons l’histoire de Fiona Range, personnage désabusé en quête de vérité. Ratée, traînée à ses heures, abandonnée par ses père et mère, élevée par son oncle et sa tante, qui malgré une certaine bienveillance rejetteront toujours un peu leur nièce qui fait tâche dans leur famille traditionnelle puritaine où l’on accepte pas les marginaux. En tant que lecteur, on se retrouve tour à tout révolté et choqué par la manière dont la traite sa famille ainsi que les gens de la ville, puis déçu par l’attitude de Fiona qui, il faut bien l’avouer, se comporte parfois en véritable garce. En effet, l’auteur nous dépeint Fiona sans parti pris, et j’avoue que c’est ce qui m’a vraiment fait accrocher à ce roman. Le choix de suivre un personnage imparfait qui est présenté tel quel, avec tout ses défauts et ses blessures. Le récit en ressort avec une aura de crédibilité qui nous envoûte et nous scotche comme savent si bien le faire les auteurs américains.


   Et c’est ce qui nous fait finir par l’aimer notre Fiona Range. On vibre avec elle, on se rebiffe contre elle, tout comme on n’approuve pas toujours le choix d’un ami…Car Fiona Range est un personnage fort, qui vous hante longtemps. Franche, têtue et démarrant au quart de tour, notre héroïne est cependant un personnage vrai qui a ses travers et que l’on suit avec une véritable aisance tout au long de ses 470 pages. Sans fioritures, la prose de Mary McGarry Morris se lit avec fluidité et beaucoup de facilité. Les mots glissent sur les pages. On ne voit pas le temps passer. Chaque chapitre nous apporte son lot de questions qui nous interpellent un peu plus : qu’est-il réellement arrivé à la mère de Fiona ? Pourquoi son père refuse-t-il de la reconnaître ? Fiona est-elle réellement une fille perdue ? Que lui cache son oncle ?

En conclusion :
Fiona Range fait parti de ces romans qui vous habitent de part leur intensité émotionnelle. Mary McGarry Morris tisse son intrigue avec brio et caractère à l’image de son héroïne qui ne laissera personne indifférent. Un auteur que je note dans mes favoris…

Les + :
- galerie de personnages antagonistes intéressante (sectaires et marginaux)
- pas de parti pris
- une critique de l’Amérique puritaine
- beaucoup d’émotions nous traversent à la lecture de ce livre

Les - :
- parfois Fiona cherche le bâton pour se faire battre



Verdict : Bonne pioche

pasmal

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article