Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Kate GRIFFIN] - Matthew Swift, tome 1 : La folie des anges

com

matthew swiftTitre original : Amatthew Swift, book 1 : Madness of angels (2009)
Paru le : 21/03/2011
Éditeur Éclipse
Collection : Urban Fantasy
ISBN : 978-2-362-70024-8
Nb. de pages : 560
Curieux ? Pour lire un extrait, c’est ici !

Résumé :
Redécouvrez Londres, une ville qui bat au rythme d'une énergie mystique : une force créée par les alignements d'anciennes rues pavées, vibrant au passage incessant des bus et métro.
Ici règne une nouvelle forme de pouvoir : la magie urbaine. Bienvenue dans un monde ou les mendiants sont des rois, les SDF des oracles, et où les sorciers s'affrontent pour prendre le contrôle de nos âmes.


Ce que j’en ai pensé :
  La Fantasy Urbaine n’a jamais aussi bien porté son nom qu’avec ce premier tome de Matthew Swift ! En effet, l’épithète « urbain » prend tout son sens ici, Kate Griffin nous livrant un roman où la ville de Londres, ses transports, ses habitants, tout ce qui fait l’âme même de la ville, se retrouvent personnifiés à l’extrême. Un roman singulier et surprenant qui m’a scotchée maintes fois, et qui devrait plaire aux plus exigeants d‘entre vous !

  Pour être tout à fait honnête, je dois vous avouer que les 50-60 premières pages m’ont parues laborieuses. Pas une ligne de dialogue ne vient s’y insérer, et la narration nous apparaît comme très dense, empesé, impression accentuée par le fait que l’on ne comprend pas trop ce qu’il se passe. Notre héros se réveille nu et déboussolé, mais surtout alterne ses monologues intérieurs par « je » et « nous » comme si des entités habitaient son corps… Puis, l’on comprend très vite que celui-ci vient de revenir à la vie (pas étonnant donc que ce début paraisse si poussif) et qu’une étrange créature est à ses trousses… A partir de là, le roman devient captivant, très intriguant, ce qui nous pousse à toujours aller de l’avant et à ne plus lâcher ce premier tome.

  Notre héros, Matthew Swift, est un jeune sorcier qui s’est fait assassiné et qui ayant réussi à revenir à la vie par le biais d’êtres surnaturels (et ouis, pas de spoil!) cherche à se venger. De nombreuses questions sont ainsi posées à l’intention du lecteur : Qui a tué Matthew ? Qui l’a ramené à la vie ? Quelle est cette Ombre qui le poursuit sans relâche ? Quelles créatures sommeillent en lui ? Traîtrise, complots, sociétés secrètes et sectes occultes sont au cœur de ce premier tome qui tient son lecteur en son pouvoir et le rendent haletant.

  Car ce qui fait tout le charme de ce roman, et là où Kate Griffin réussit à retirer l’épingle de son jeu, c’est dans l’ambiance ténébreuse et impénétrable de son lieu, Londres. Un Londres très ancien, où la magie imprègne chaque pierre et chaque être, du plus petit pigeon au plus infâme rat d’égout. La magie urbaine s’oppose à la magie rurale, et les sorciers urbains s’opposent aux druides. Ici, la ville est un être à part entière, Matthew tirant sa magie de la métropole elle-même. On retrouve donc un véritable « Roi des mendiants », un être sans âge et immortel, ou encore « La Clocharde », l’âme de tous les clochards à travers les siècles. Des êtres créés par les fragments de vies et de morts que la ville a recueilli, et je tire mon chapeau à Kate Griffin pour avoir réussi l’exploit d’innover dans les bases de sa magie. De plus, l’ensemble reste toujours cohérent, palpable et réaliste, j’imagine aisément la ville de Londres telle que l’a décrit l’auteure, c’est pour dire ! D’ailleurs, petit détail amusant pour ceux qui connaissent la série, certains passages m’ont rappelé « Supernatural » et les fameux frères Winchester, notamment sur les préparations de matériels pour sorts, etc.

  En bref, un monde très riche et complexe, des personnages atypiques et intéressants, une intrigue haletante et maîtrisée qui va crescendo, font de ce roman un très bon moment de lecture. La magie urbaine sur laquelle se base Kate Griffin est étonnante et insolite, tout en ayant une logique indéniable qui m’a plus d’une fois bluffée ! Le choix de la ville de Londres pour support est judicieux et légitime, la ville étant une des plus anciennes d’Europe (elle possède d’ailleurs le plus vieux métro du monde) , on l’imagine aisément ayant une âme propre. La plume de Kate Griffin est soignée, intense et la narration soutenue, choses qui me font penser que ce roman est plutôt destiné aux lecteurs adultes qui ont déjà un bagage Fantasy derrière eux (et qui sont mieux à même d’apprécier toutes les subtilités de l’intrigue de Kate Griffin).

Ma note : 4/5

Print
Repost

Commenter cet article

didi8921 27/06/2011 11:19



Ne t'inquiète pas, moi aussi j'adore les blagues (parfois douteuses  ) de Dean. Surtout quand les deux se
mettent à se chamailler, je suis morte de rire à chaque  fois ^^ Bon lundi Beijinhos



nymeria 10/09/2011 12:02



Tout comme moi ! C'est ce qui fait le charme de la série, les réparties entre les 2 frères et les blagounettes de Dean ! Et Castiel est pas mal dans son genre non plus...


La dernière saison était plutôt sombre par contre, mais j'ai beaucoup aimé !



didi8921 19/06/2011 21:34



Je suis faible.... je me le suis achetée  Ce que tu en dis me conforte dans mon achat. En plus, tu dis qu'il y
a des moments où ça t'a fait pensé à Supernatural... tu sais pas comme ça me réjouit !!! Je suis juste une diiiiingue de cette série  j'adore !! Bon, maintenant, j'ai plus qu'à le lire genre... très très vite. Une de mes prochaines lectures ! Beijinhos 



nymeria 25/06/2011 21:52



Oh! Une autre fan de Supernatural ! Yeah ! \o/ J'adore aussi. C'est surtout le côté urbain et préparation des
cercles de magie, etc. qui m'a rappelé la série en fait (l'humour potache des 2 frères n'apparait ici - oui, je suis une fan des blagues débiles de Dean ! XD) C'est dommage d'ailleurs, ça aurait
pu être sympa comme humour !


Bonne lecture alors! Beijinhos !

BlackWolf 18/06/2011 14:11



Ce livre me tente bien et ton avis est convaincant. Par contre j'aime pas du tout l'illustration de la couverture :S



nymeria 25/06/2011 21:46



C'est drôle la couverture ne plait pas des masses... Moi je l'aime bien, elle est très fidèle au roman (ce qui est
plutôt rare). Et le côté electrique des ailes est plutôt bien rendu.

Enfin, le principal c'est que le roman soit bon et bien écrit. C'est agréable une lecture vraiment adulte de temps en temps. Contente d'avoir réussi à te convaincre en tout cas!