Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Joyce Carol OATES] - Oeil de serpent

com

oeil-de-serpentÉdition Archipoche (369p)
Titre original : Snake eyes

Résumé :
Lee Roy Sears, reconnu coupable de meurtre et incarcéré dans le Connecticut, porte sur son bras un tatouage qu'il nomme « oeil-de-serpent » : un serpent enroulé, d'un noir brillant pailleté d'or, avec une tête d'humanoïde - un chef-d'oeuvre dont les yeux roulent lorsqu'il joue des muscles.
Michael O'Meara, jeune avocat idéaliste, est convaincu de son innocence. Grâce à sa pugnacité, il parvient à faire commuer la sentence de mort en peine à perpétuité, puis, après dix ans de prison, il obtient sa libération. Il lui trouve même un emploi d'instructeur dans un centre de réinsertion d'anciens combattants de la guerre du Vietnam. Michael s'est pris de sympathie pour cet ancien détenu. C'est là sa plus grande erreur. Bientôt son couple estmenacé et sa vie se transforme en cauchemar...

Ce que j’en ai pensé :
  Joyce Carol Oates, auteur prolifique de romans contemporains, est également l’auteur d’un certain nombre de romans policiers qu’elle écrivait sous une plume d’emprunt jusqu’à présent : « Rosamond Smith ». C’est donc le premier thriller que je lis de l’auteur (dont j’ai déjà lu d’autres romans) et je dois dire que c’est justement la prose de Oates qui me laisse avec un sentiment mitigé sur ce roman.

  Michael O’Meara, jeune avocat qui aime briller en société au bras de sa délicieuse épouse Gina, intègre une commission de remise de peine et réussit grâce à un plaidoyer déchirant à commuer la peine de mort du condamné Lee Roy Sears en prison à vie. Celui-ci, reconnaissant, lui voue une gratitude particulière et lui écrit parfois des lettres au cours des années qui suivent. Quelques années plus tard, quand celui-ci est finalement libéré sous surveillance, c’est tout naturellement vers Michæl qu’il se tourne pour l’aider à s’intégrer dans la société. Michael, qui a fait cela plus par souci des apparences et pour la reconnaissance de ses pairs, décide tout de même de l’aider et l’invite même régulièrement chez lui. Mais Lee Roy Sears est un personnage un peu angoissant et bien vite des doutes s’installent...

  Si le pitch de départ est intéressant, la première partie du roman est redondante et peine à se mettre en place. Il y est beaucoup question de l’amour que Michael porte à sa femme, sa belle et merveilleuse Gina, à leur vie mondaine, puis à ses deux magnifiques jumeaux, lumière de sa vie etc. Je me demandais vraiment où l’auteur voulait en venir. Sa belle Gina qui le trompe (pas physiquement) mais amoureusement car elle aime être courtisée, ses jumeaux (celui-ci est-il Kenny ? Celui-ci est-il Joel ?), le narrateur se pose mille fois les mêmes questions et se fait les mêmes réflexions sur des pages entières, ça en devient vite lassant. Puis, Lee Roy Sears entre en scène et l’intrigue débute enfin vraiment (à la 100ème page quand même !)

  Dès le départ, on sent que quelque chose cloche avec l’ancien condamné, qu’il a quelque chose de malsain en lui. Par les brèves incursions dans le cerveau de Sears (à peine quelques courts passages), le lecteur s’interroge, se méfie et essaie de cerner la personnalité de Sears. Est-il vraiment un meurtrier ? Un violeur ? Un fou ? Les gens qui lui veulent du mal se retrouvent bizarrement mis à mal, poignardés sauvagement, mutilés. Les soupçons pèsent vite sur lui, mais la folie n’est peut être pas là où on l’attend... A partir de la 200ème page, l’intrigue décolle totalement et on sent subrepticement où veut en venir l’auteur. Alors, je vais être honnête, si j’ai vu où Oates voulait en venir, je dois dire qu’elle mène sa barque d’une manière parfaitement angoissante, anxiogène au possible et parfaitement perturbante. Certains passages restent nébuleux volontairement pour troubler le lecteur, pour le déstabiliser et c’est plutôt réussi dans l’ensemble. La fin m’ayant carrément fait froid dans le dos. Reste que l’histoire du serpent (le fameux « œil de serpent ») est vraiment inexploitée, je n’ai pas du tout compris où l’auteur voulait en venir (c’est quand même le titre du roman !).

 De plus l’intrigue souffre de longueurs, de redondances. Vouloir insister aussi lourdement sur certains détails spolie un peu la chute du roman, même si le lecteur finit par en comprendre le but. Je m’attendais à plus de subtilités de la part de Oates, je dois dire. Elle m’a un peu déçu par sa narration et son style répétitif au possible. Un bilan mitigé donc, Oates ne m’ayant pas convaincu dans ce genre.

En conclusion :
Une intrigue qui peine à se mettre en place, une narration redondante et un style un peu pataud font que ce thriller me laisse une impression très mitigée. Si j’ai aimé le fond de l’histoire et la chute du roman, angoissante et particulièrement perturbante, l’auteur se perd dans les méandres de réflexions répétitives de la part de son narrateur et semble un peu oublier le fameux « œil de serpent » qui visiblement n’apporte pas grand-chose à l’intrigue. Dommage.

Ma note : 2.5/5

Lu dans le cadre d’un partenariat entre BoB et les éditions Archipoche que je remercie.

 

Je vous invite à vous faire votre propre idée sur ce roman en lisant les deux premiers chapitres disponibles ici : extrait

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ys 06/03/2011 14:36



Je viens de finir ce livre et je suis bien d'accord avec toi : ce livre met un temps fou à démarrer et au final, ça n'est pas si angoissant que ça...



nymeria 07/03/2011 22:12



C'est vrai que c'est un peu mou et Michael a vite fini par m'agacer. C'est dommage, le titre avait du potentiel. Un peu déçue. Merci de ton passage et de ton commentaire Ys ! Et j'irai voir ton avis quand tu l'auras posté.



Luna 28/02/2011 12:05



Je ne connaissais pas et je crois que j'éviterais cette lecture après avoir vu ton avis =)


Merci d'être passée :)



nymeria 03/03/2011 14:47



De rien ! ;) C'est toujours sympa de découvrir de nouveaux blogs ! Oeil de serpent ne m'a pas emballée plus que ça, mais je suis sûre qu'il aura droit à des critiques plus positives que la
mienne. Après tout un avis, c'est subjectif !  A bientôt