Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Jennifer EGAN] - L'envers du miroir

com
l'envers-du-miroir
Titre vo : Look at me (2001)
Broché paru le : 6 mars 2003
Editeur: Belfond
ISBN : 2-7144-3890-3
Nb. de pages : 485
Prix constaté : 21.20€

 

 

Résumé:
À trente-cinq ans, Charlotte Swenson sait que sa carrière de mannequin touche à sa fin. Mais tout va brutalement basculer lorsqu’elle frôle la mort dans un terrible accident de voiture. La beauté perdue de ses traits sublimes va être patiemment reconstruite et rien, ou presque, ne laissera supposer que, invisibles sous la peau, quatre-vingts vis de titane maintiennent la structure osseuse de son visage. Contrainte à une longue convalescence sur les lieux de son enfance, elle fait la connaissance d’une autre Charlotte, adolescente au physique banal mais d’une maturité étonnante, qui est la propre fille de son amie d’enfance. Deux histoires s’entremêlent, en miroir l’une de l’autre : celle d’une femme brutalement arrachée au monde des apparences ; celle d’une très jeune fille qui a vite compris, par le regard d’autrui, que la banalité de son physique lui serait toujours reprochée comme la pire des fautes.

Ce que j’en ai pensé :
   Primé pour le national Book Award, L’envers du miroir traite avec pudeur de la différence, de la solitude mais aussi de la reconstruction, du terrorisme et même des nouvelles technologies. De nombreux thèmes qui rendent ce récit dense sans jamais être confus ni ennuyeux ( à part peut être certains passages maniaques de Moose).

   On suit avec plaisir la cynique Charlotte qui après son accident apprend à vivre avec son nouveau visage, sa nouvelle image; touche le fond lorsqu‘elle se rend compte que ses anciens amis/collègues l’ignore, se noie dans l’alcool, tout en restant lucide, parfois drôle, sarcastique, amère, puis qui finalement se fait une raison et essaye de se reconstruire.

 

   Parallèlement, on suit l’enquête d’un détective privé qui semble obnubilé par ce qui est arrivé à Z. Z, que Charlotte a justement rencontré en boite de nuit et qui a mystérieusement disparu le jour de l’accident de Charlotte...

   Ensuite, il y a Moose, le grand frère de son ancienne meilleure amie, qui a été accusé de terrorisme et de bizarrerie, l’autre Charlotte, la fille de cette même meilleure amie qui, parce qu’elle n’est pas vraiment belle, se sent rejetée; son petit frère, atteint d’une leucémie et qui cherche à vivre enfin maintenant qu’il est en rémission et enfin, leur mère qui ayant eu une aventure s’en veut de la maladie de son fils qu’elle voit comme une punition...

   Enfin, il y a « Michael » alias Z qui cache un lourd secret qui nous sera révélé à la toute fin de l’histoire lorsque tous les personnages se retrouvent pour finalement avancer tous ensemble.

   J’ai beaucoup aimé suivre ces différentes vies, tous ces personnages qui sont arrivés à un moment de leur existence où ils cherchent à se reconstruire une nouvelle identité, à « renaître » pour continuellement aller de l’avant.
L’auteur nous offre dans ce livre de jolies métaphores avec le personnage principal de Charlotte, certains passages un peu complexes tout de même (j’avoue avoir été un peu perdu quant à la passion de Moose et ce qu’il recherchait vraiment).

 

En conclusion :

Un très bon (beau) livre sur la différence et la reconstruction. Sur la façon dont les autres nous perçoivent, sur "l'envers du miroir"...Un livre méconnu qui mérite une deuxième chance. Un très bon moment de lecture.

 

Les + :

- le cynisme de Charlotte;

- l'histoire véritable de Z;

- jeu de miroirs = tous mentent  (la journaliste, le détective, Charlotte, le petit frère, sa mère...)

 

Les - :

- passion de Moose un peu alambiquée, incompréhensible.

 

Verdict : Bonne pioche

pasmal

Print
Repost

Commenter cet article