Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Giovanni ARPINO] - Mon frère italien

com

mon-frère-italienTitre VO : Il fratello italiano (2005)
Paru le  : 1 septembre 2011
Éditeur  : Belfond
ISBN  : 978-2-7144-5006-7
Nb. de pages : 220
Prix constaté : 16.50€
Où passer commande ?

logo librairiedialogues-fr blanc1

Résumé :
La redécouverte d'un roman magistral, par l'une des plus grandes signatures de la littérature italienne d'après-guerre.
Dans le Turin crépusculaire et décadent des années 1970, un périple bouleversant, fait d'ombre et de lumière, une magnifique réflexion sur le courage de vivre et de mourir. La vie de Carlo Botero, instituteur à la retraite, s'égrène lentement : tous les matins, ce même réveil solitaire, ces discussions absconses avec Staline, son chat, et la lecture du journal, cette longue-vue braquée sur un monde qu'il ne comprend plus.
Et puis, un jour, comme pour l'arracher à sa torpeur, sa fille Stella dépose un revolver sur sa table. Chargé de la débarrasser de Pepito, son misérable époux, Botero erre dans les rues sombres de Turin. Jusqu'à ce que son chemin croise celui de Raffaele Cardoso. L'homme vient de Calabre pour réaliser une promesse... Unis par l'infortune, l'intellectuel turinois et le rustre calabrais vont se confronter, se jauger, s'apprécier et entamer ensemble une danse macabre qui n'est autre qu'un formidable élan de survie...

Ce que j’en ai pensé :
  A travers une verve caustique qui dépeint avec beaucoup de fatalisme cette Italie des années 70 en perdition, Giovanni Arpino signe un roman d’une grande force narrative. Les protagonistes de ce roman sont deux vieillards à la retraite que tout oppose. L’un est issu de la classe ouvrière, l’autre de la classe intellectuelle. L’un est originaire du Nord, l’autre du Sud. Pourtant, les deux anciens se rallient dans leur désespoir et dans leur humiliation. Perdus dans cette Italie qu’ils ne reconnaissent plus et dont la lente dégradation leur laisse un goût amer, ils vont s’unir pour sauver leur « honneur » bafoué par leurs filles respectives, deux fiascos complets dont-ils ont honte…

  Laver son honneur dans le sang, voilà qui semble bien digne des mafieux de Cosa Nostra où la dignité de la famiglia passe avant toute chose. C’est donc avec une extrême noirceur que Giovanni Arpino décrit ce Turin au soleil écrasant, où l’on bastonne les vieillards au détour des rues pour trois francs six sous. Une ville de petits malfrats où les honnêtes gens n’ont plus leur place, une ville de décrépitude morale et de décadence. L’auteur, en fin observateur des mœurs de son temps, nous narre la rencontre de deux âmes sœurs, vieillards figés dans l’attente de la mort salvatrice. La plume de Giovanni Arpino est évocatrice, écrasante et caustique, la narration légèrement syncopée donnant du cachet à l’œuvre. On suit ce récit avec compassion et douleur, mais surtout avec consternation face au déclin du pays et de ses acteurs. Seule touche lumineuse, ancrée à la vie et à l’aspect immuable des choses, le chat Staline, éternel compagnon de Carlo Botero, qu’il appelle affectueusement « adjudant ». Digne comme un chat, le vieil instituteur semble finalement avoir plus de choses en commun avec cet ami à fourrure, qu’avec ses semblables.

  En bref, « Mon frère italien » est un roman acerbe, servi par une très belle plume évocatrice. Le portrait brossé de Turin par Giovanni Arpino est révélateur du déclin de ce pays, qui sombre sous sa corruption omniprésente. Giovanni  Arpino se dresse en fin observateur des mœurs de ses pairs et signe une satire grinçante et juste, qui se révèle en tous points une incroyable découverte. Que je suis heureuse d’avoir faite.

Lu dans le cadre de l’opération « Masse critique » entre babelio et les éditions Belfond, que je remercie.


Print
Repost

Commenter cet article

fleurdusoleil 23/05/2012 16:47


Tu donnes vraiment envie de lire ce livre. Ton avis est complet et dépeint un roman comme je les aime.
Merci du partage...

nymeria 27/05/2012 16:47



Merci à toi mon ce gentil message ! Ca fait drôlement plaisir !


J'espère qu'il te plaira aussi. Si tu as l'occasion de le lire, n'hésite pas à me donner ton avis !


Merci de ta visite ! ^^



pom' 24/10/2011 09:45



ton avis me donne envie, je le note



nymeria 27/10/2011 22:01



Je suis contente d'avoir réussi à titiller ton intérêt. Tu verras, c'est une belle découverte. Merci de ta visite !