Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Chris EVANS - Les Elfes de Fer, tome 3 : Les cendres de l'oubli

com

Les-elfes-de-fer-3

Titre original : Iron Elves, book 3: Ashes of a Black Frost (2011)
Date de parution : 23/08/12
Editeur : Fleuve Noir
ISBN : 978-2-265-09599-1
Nb. de pages : 358
Prxi constaté : 22.50€

 

Résumé :

Les Elfes de Fer font face à leur ultime défi: mettre un terme à la folie destructrice de la Souveraine des Ombres. Mais le régiment va devoir affronter des ennemis toujours plus déterminés à renverser l'Empire de Calahr. Les Elfes de Fer réussiront-ils à rompre la malédiction qui pèse sur leurs rangs? Le commandant Konowa Vif Dragon sait que le prix à payer s'annonce terrible...

Ce que j’en ai pensé :

  Clap de fin pour le cycle des « Elfes de Fer » qui se conclut sur un troisième tome un chouïa frustrant. Pourquoi frustrant ? Parce que j’ai eu l’impression que l’auteur accélérait les événements arrivé au deux tiers du roman, et faisait l’impasse sur certaines choses sans réelles explications. Chris Evans était-il pressé par le temps ou voulait-il en finir au plus vite avec ses elfes, je ne sais pas, mais j’ai eu le sentiment que la fin était vite expédiée… On s’attend forcément à ce que les événements se précipitent jusqu’au dénouement final mais là les révélations tournaient court, je m’attendais à autre chose. Que ce soit à propos de la mystérieuse scribe qui ne dévoile au final rien de ses secrets ou même de la souveraine des ombres qui n’est finalement pas LA méchante maléfique que l’on croyait. Bon, ok, sur ce coup, la surprise était plutôt bonne, au moins l’auteur dévie de sa ligne d’origine et nous surprend. Mais l’affrontement final est tout de même vite dépêché et la recherche inlassable de Konowa de ses elfes de fer d’origine est pliée en trois coups de cuiller à pot…

  Mis à part cette fin quelque peu édulcorée, force est de constater que l’on passe tout de même un bon moment en compagnie de Konowa. L’humour est de retour pour notre plus grand plaisir et le nain Yimt et ses répliques gouailleuses sont toujours aussi truculentes. Le comique de certaines situations m’ont vraiment fait rire (ah ! la fameuse « luge » improvisée et Konowa en torche humaine sous les bons conseils de Yimt !). Le côté tactique militaire de l’action n’est pas délaissé pour autant, et nous avons droit à notre lot de batailles et de pièges. Les divers protagonistes étant séparés une bonne partie de l’intrigue, la dynamique du récit s’en retrouve accrue et on attend avec impatience le moment où tout ce petit monde sera réuni. Certains personnages sortent vraiment du lot comme Yimt, Konowa, Rallie ou encore Alwyn, mais j’avoue avoir été déçue par le prince Tykkin que je m’attendais à voir changer radicalement. De même pour la souveraine des ombres qui ne se dévoile pas en profondeur au final. Reste un cycle sympathique qui, s’il ne restera pas dans les annales, à le mérite de distraire.

 

Verdict : Bonne pioche

4

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article