Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Chart KORBJITTI] - Chiens fous

com

chiens-fous.jpgÉdition Asphalte (519p)
Titre original : Pane mâ bâ

Résumé :
Guide alternatif de la Thaïlande, Chiens fous offre une plongée dans ses années de flower power. Une bande de copains au seuil de l'âge adulte mène une vie de bohème, faite de soirées sur la plage et de bourlingue, et tente de concilier cet idéal hédoniste avec l'envie de se faire une place dans la société : petits jobs, appresntissage de la vie, création de leur propre business. le roman dresse une vision inédite de la Thaïlande, en explorant les aspects les plus connus des voyageurs (bars, marchés de nuit, restaurants, faune hippie, fêtes et plages de rêve), mais cette fois vus de l'intérieur, par les Thaïs eux-mêmes, à l'époque de l'explosion du tourisme. Bangkok, Patpong, Pattaya, Phuket et bien d'autres paradis plus artificiels sont la toile de fond de ce livre drôle et picaresque, cet hymne à l'amitié indéfectible.

Ce que j’en ai pensé :

  Chart Korbjitti est le premier auteur thaïlandais auquel je m’essaye, et globalement l’expérience est plutôt probante, malgré quelques petits défauts.

  Chiens fous nous fait suivre une bande de potes qui se retrouvent pour fumer et boire presque tous les soirs, et qui se racontent leur vie, prennent des nouvelles de leurs potes perdus de vue et dilapident ainsi le maigre pécule qu’ils ont accumulé pendant la haute saison. En résumé, cette joyeuse troupe brûle la chandelle par les deux bouts, vivotent au jour le jour, sans souci du lendemain (ou de leur santé).

  Le récit oscille entre des séances où tout le monde se chambre « gentiment », des anecdotes abracadabrantes sur qui est tombé du train ou du premier étage (!), et des chapitres entiers qui se consacrent plus spécifiquement sur la vie d’un personnage (ses relations avec ses parents, le travail, etc.) de manière beaucoup plus sérieuse.

  Et bien, pour être honnête ce petit mélange des genres s’avère tout à fait plaisant. Les personnages sont dotés d’une faconde étonnante et joyeuse, et bien que le ton dans ces moments-là soit clairement familier, on finit par s’attacher à ces joyeux drilles. Alors, oui, ça picole beaucoup (il faut voir les quantités d’alcool ingurgité par les personnages pour le croire) et certains passages, parce que trop nombreux et répétitifs, peuvent lasser. C’est selon moi, le point négatif du roman.

  Il s’en détache cependant que Chart Korbjitti nous dépeint « sa » Thaïlande au moyen de belles métaphores et d’expressions travaillées (quand le ton n’est pas familier) qui la rendent des plus vivante et des plus proche aux yeux du lecteur. Un régal je dois dire.

  En définitive, j’ai souvent souri et même parfois ri devant cette suite des situations rocambolesques et de discours « flower-power » sur la vie. Cool, man !

 

En conclusion :
J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette partie de l’Asie (mes incursions se limitant au Japon et à la Chine) et Chart Korbjitti se révèle un auteur étonnant. Bien que le roman semble parfois répétitif dans cette suite de beuveries que vivent les personnages, on finit par s’attacher à eux et à prendre du plaisir à la lecture de leur histoire. Un auteur à essayer.

Ma note : 3.5/5

Merci à BOB et aux éditions Asphalte pour ce partenariat qui m‘a permis de découvrir un nouvel auteur !

N.B. : Une petite note aux amoureux de l’objet « livre ». J’ai adoré le format de Chiens fous qui se tient bien en main et dont la tranche ne se casse pas malgré l’épaisseur du livre. Il est très souple, c’est très agréable de tourner ses pages…Bravo Asphalte !

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article