Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[ANONYME] - Le livre de la mort

com

Le-livre-de-la-mortTitre vo : The Book of death (2012)
Editeur : Sonatine
ISBN : 978-2-35584-126-2
Nb de pages : 455
Prix constaté : 21.30€
Où passer commande ?

logo librairiedialogues-fr blanc1

 

Résumé :

Il est sans doute préférable pour votre bien-être que personne n’inscrive jamais votre nom dans Le Livre de la mort, sans quoi il vous resterait très peu de temps pour formuler vos dernières volontés. Aussi on peut aisément comprendre que celui-ci fasse l’objet de multiples convoitises, en général assez mal intentionnées. Et que quelques contrariétés guettent son actuel détenteur, l’infortuné Sanchez.
Officiellement mort, le Bourbon Kid, le tueur le plus impitoyable que la terre ait jamais portée, devrait, pour sa part, pouvoir aspirer à des jours heureux en compagnie de Beth, son amour de jeunesse enfin retrouvé. Encore faudrait-il que sa nouvelle identité reste secrète, sans quoi ses nombreuses victimes et ses ennemis, plus nombreux encore, pourraient bien s’unir pour élaborer une terrible vengeance.

Mais quand Beth est kidnappée et qu’il s’avère être le seul à pouvoir sauver la petite ville de Santa Mondega d’un terrible bain de sang, le Bourbon Kid n’a plus qu’une solution : revenir d’entre les morts. Plus sauvage et impitoyable que jamais. Vous pensiez ne jamais plus rien pouvoir lire de plus déjanté et jubilatoire que les trois premières aventures du Bourbon Kid ? Vous aviez tort.

Ce que j’en ai pensé :

  Il semblerait que je prenne le train en marche avec « Le livre de la mort », étant donné qu’il s’agit du quatrième tome des aventures du Bourbon Kid, tueur sanguinaire un peu spécial (c’est le moins que l’on puisse dire). Heureusement, les romans semblent pouvoir se lire indépendamment les uns les autres : ouf ! Malheureusement, ça spoile pas mal sur les tomes précédents et on y perd forcément quelques subtilités : argh ! Bon, bilan des courses : je me suis vraiment éclatée à lire ce petit ovni littéraire ! Ca canarde à tout va, ça jure de haut en bas, ça sent bon l’adrénaline et la testostérone. En gros, c’est aussi fun que de regarder un film de Tarrantino, ça part dans tous les sens, mais ça fait bizarrement du bien. Un petit plaisir coupable entre deux pavés ? Allez, let’s rock’nroll !

  Pour ceux qui ne connaitraient pas (comme moi) le Bourbon Kid, c’est un type un peu barré qui pète un câble à chaque qu’il consomme… du bourbon, je vous le donnerai en mille ! Sans foi ni loi, le Bourbon Kid ne s’encombre pas d’une conscience (c’est démodé) et ne recule pas devant un bon petit carnage de temps en temps (en fait souvent). Bon, à son crédit, il faut avouer qu’il n’est pas complètement humain et que ses victimes ne sont pas tout à fait humaines non plus (des fois). Alors « Le livre de la mort », kézako ? C’est un thriller (pour le tueur en série sanguinaire), fantastique (pour l’atmosphère Sunnydalesque de la petite ville de Santa Mondega). En gros, si vous aimez les blagues un peu vaseuses de Sam & Dean dans la série tv Supernatural, les situations acadabrantesques de Kill Bill, vous ne renierez pas « Le livre de la mort ».

  Le mieux forcément, c’est de le lire au second voire au troisième degré. Sinon, vous risquez fort d’être choqué par des questions d’éthique et l’hécatombe risque d’émouvoir votre petit cœur.  « Le livre de la mort », c’est un cocktail divertissant que l’on sirote en ricanant devant certaines situations. Il faut dire que le personnage de Sanchez, le péquenaud par excellence, est le clown de toutes les situations et le couple Kacy/Dante avec leurs petites piques apporte une vraie synergie au roman. Anonyme mélange une multitude d’ingrédients bigarrés, qui mis bout à bout offrent un patchwork qui dépote et que ne renierait pas Tarrantino. On pense au manga Death Note, au jeu vidéo Devil May Cry et même à ce bon film Evil Dead de Sam Raimi. Si ces références ne vous disent rien, probable que « Le livre de la mort » ne vous plaira pas. Pour les autres, foncez les yeux fermés !

 

Verdict : Nuit blanche

coeur

Print
Repost

Commenter cet article

Freelfe 05/05/2012 14:57


C'est avant tout la couverture de ce livre qui m'intrigue perso. J'ai vu que c'était un tome 4, mais on peut quand même bien comprendre ? (d'après ta chronique, oui mais je préfère redemander =D)
Je ne suis pas sûre que ce soit mo genre mais il me tente assez =D

nymeria 13/05/2012 17:43



La couv' est bien flippante je trouve (surtout que l'effet brillant du titre sur fond noir fait qu'on ne le voit pas en fait).


Mais oui, je confirme tu peux quand même le lire sans avoir à lire les 3 autres avant. C'est sûr que c'est assez spécial comme style, après on aime ou on déteste, à toi de voir