Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Andras FENRIS] - Urban Massaï

com

urban-massai.jpgÉdition TDO (256p)

Résumé :
Ce roman coup de poing est un véritable hymne à la sensualité adolescente, un roman initiatique à haute tension. Cocktail détonnant d’action, d’érotisme et d’humour au cœur des cités de béton, il réserve au lecteur un voyage troublant dans un univers qui ne demande qu’à être investi... Après ce livre, vous ne regarderez plus la Banlieue comme avant.

Ce que j’en ai pensé :
  Lu dans le cadre d’un partenariat entre BOB et les éditions TDO, je dois dire que c’est bien l’unique raison qui m’a poussé à finir ce livre.
 
  Je n’y ai retrouvé ni la sensualité ni l’humour promis dans la quatrième de couverture. A la place, Urban Massaï nous sert un « érotisme » cru et beaucoup de clichés dont je ne suis pas sûre qu’ils aident à effacer les idées préconçues que l’on se fait sur les cités. Il y est beaucoup question des pulsions d’adolescents de Franck qui découvrent la sexualité. Et bien que je veux bien croire que ça soit fidèle à l’esprit d’un ado mâle, je n’y ai pas vu grand intérêt (peut être parce que je suis une femme ?).
 
  Le fait que Franck couche avec sa voisine de palier plus âgée m‘a aussi franchement moyennement convaincue. Ça tient plus du fantasme que de la vie réelle. Idem pour l’attitude du médecin. J’ai du mal à croire que ça soit réaliste et fidèle aux cités. Ou peut être faut-il lire Urban Massaï au second degré ?

  Enfin, je n’y ai pas vu grand intérêt. Un peu vulgaire et certainement pas ma tasse de thé.

En conclusion :
   Urban Massaï ne m’a pas du tout plu. J’ai trouvé cette lecture insipide, limite vulgaire, pleine de stéréotypes. Pas le genre de lecture vers lequel je me serai tourné normalement, mais la quatrième de couverture promettait beaucoup plus.

Je remercie néanmoins BOB et les éditions TDO pour ce partenariat. Je regrette qu’il ne fut pas plus positif.

 

Verdict : Courage, fuyons !

8

Print
Repost

Commenter cet article