Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

Avides Lectures

Mes dernières lectures, coups de cœur ou déceptions, de la fantasy aux grands classiques.

[Amanda SMYTH] - Black Rock

com

black-rock.gifÉdition Phébus  (352p)


Résumé :
« Une âme s’en vient, une autre s’en va », disait souvent Tante Tassi, quand elle expliquait à la belle Celia que sa mère était morte en lui donnant le jour. Elle l’avait recueillie, et élevée auprès de ses deux filles, Vera et Violet, et de son second mari, Roman. Roman était pour Celia le diable en personne. Un être pernicieux, misérable et détestable ; une brute alcoolique, doublé d’un coureur de jupons. Elle aurait aimé se tromper, mais, le jour où elle devint femme, il commit l’irréparable et lui fit découvrir l’enfer. Le soir même, ne pouvant s’imaginer dormir une nuit de plus sous le toit de cet infâme personnage, elle s’enfuit du village de Black Rock à Tobago et entama, sans le savoir, un bouleversant voyage intérieur, celui vers l’âge adulte. ..

Ce que j’en ai pensé :
C’est un premier roman doux-amer que nous livre Amanda Smyth. Doux par ses paysages caribéens avec de magnifiques descriptions qui nous immergent complètement à Tobago. On sent la beauté de l’île transparaître entre chaque ligne avec beaucoup de couleurs et une faune et une flore opulente. J’ai été charmé par cette peinture des Caraïbes que l’auteur évoque avec beaucoup d‘intensité. Amer, par la destinée cruelle de Celia qui, élevée par sa tante, se fera violer par son oncle par alliance et s’enfuira pour commencer une nouvelle vie loin de cet homme qu’elle exècre. Néanmoins, Celia est une battante et loin de s’apitoyer sur son sort, prendra sa vie en main et trouvera même l’amour, même si celui-ci est voué à l’échec. Le personnage de Celia m’a d’ailleurs beaucoup plu, c’est une femme forte qui finira par  savoir manipuler ses relations à son avantage (William), et qui malgré les préjugés et les embûches ne s’avouera jamais vaincue. Bien que l’histoire contée par Amanda Smyth soit intéressante et bien écrite, on pourra lui reprocher son manque d’originalité (les thèmes abordés sont largement éculés). Pourtant, Amanda Smyth réussit à nous bluffer à la fin de son livre avec des révélations et une montée en intensité auxquels le lecteur ne s’attend absolument pas. Captivant ! Et c’est ce qui me fait ranger Amanda Smyth dans les auteurs à suivre et qui m’invite à vous conseiller ce livre, qui certainement saura vous passionner à votre tour…

En conclusion :
Servi par une plume intense et subtile , Black Rock aborde des thèmes récurrents avec beaucoup de doigté. Premier roman convaincant d’une auteure à suivre, ce roman plaira aux amateurs de descriptions luxuriantes et de destinées tragiques et les passionnera par sa fin riche en révélations.

 

Verdict : Bonne pioche

pasmal

Un immense merci à BOB et aux Editions Phébus pour ce magnifique partenariat !

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

St-Ralph 06/03/2011 17:58



Un élément de la fin du livre se devine aisément : les relations trop proches de sa tante avec son patron laissent clairement deviner autre chose que de la générosité. J'avoue que
je ne conseillerai ce roman qu'à de jeunes filles en fleurs ou chargées de fleurs aux senteurs odrantes !    



nymeria 07/03/2011 22:16



Personnellement je ne l'avais pas vu venir. J'avais des doutes quand à la nature de la relation de la tante et du patron, mais je ne pensais pas que la tante était sa m. Je ne suis pas une jeune
fille en fleur mais j'ai beaucoup aimé en tout cas Comme quoi chaque lecture amène des ressentis différents. Merci de
votre passage et de votre commentaire !